English  ✓

Français

To save the life of our mothers, our sisters and our girls in Niger, it must be put in place a mechanism to collect data on indicators of Violence based on gender (VBG)

Djibrilla Modieli Amadou, Institut National de la Statistique (INS-Niger)

Bien que le Niger ait ratifié tous les instruments juridiques internationaux et régionaux visant à garantir aux femmes un monde meilleur, les droits des femmes nigériennes ne sont pas appliqués : l’Enquête sur la Violence basée sur le genre (VBG), menée en 2010 a montré que ces femmes sont toujours victimes de nombreuses violences, surtout conjugales. Face à ce fléau qui ne fait que s’accentuer, et n’est qu’une partie de l’iceberg, il est urgent de mettre en place un véritable système de collecte de données, régulier et global, fondé sur les indicateurs de VBG. Un tel mécanisme permettra de mesurer l’ampleur du phénomène, mais aussi les résultats et les progrès réalisés, d’élaborer des stratégies de plaidoyer et de dialogue politique et par conséquent, de mieux sensibiliser les décideurs et les acteurs au développement à ce grave problème. À terme, il s’agit d’éradiquer ce phénomène et promouvoir l’égalité entre les sexes.

  See paper

Presented in Poster Session 1