English  ✓

Français

Effects of domestic work on the enrolment of girls in Yaoundé

Kouassi De Syg Seke, Institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD)

Dans les sociétés africaines, travail domestique et scolarisation constituent deux modes de socialisation des filles. Il apparaît dans ce contexte nécessaire de faire une analyse approfondie des interrelations entre le travail domestique des filles dans leur ménage et leur scolarisation. Cette étude révèle que des 88,7% de filles exerçant des travaux domestiques, 21,1% d’entre elles estiment que ces travaux domestiques auxquelles elles participent perturbent leur scolarisation (retard, absence au cours, punitions). Selon l’intensité et la période d’exercice de ces travaux, l’étude révèle que la quasi-totalité des filles exerçant habituellement les travaux domestiques pendant plus de 3 heures de temps (87,3%), estiment que ce fait perturbe leur fréquentation scolaire contre respectivement 76,0% et 67,3% dans les cas de celles exerçant les travaux domestiques avant l’école et après l’école. Par ailleurs, on note à un seuil de significativité de 10% que la mise au travail domestique des filles diminue leur performance scolaire.

  See paper

Presented in Poster Session 4