English  ✓

Français

Explanatory factors of domestic labour in Yaoundé

Kouassi De Syg Seke, Institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD)

Dans les sociétés africaines, travail domestique et scolarisation constituent deux modes de socialisation des filles. Il nous est apparu dans ce contexte, nécessaire de faire une analyse approfondie des interrelations entre le travail domestique des filles et leur scolarisation. Cette étude révèle que les filles de mère/tutrice de niveau d’instruction secondaire et supérieur ont respectivement 52% et 74% moins de chances d’exercer des travaux domestiques par rapport à leurs homologues de mère sans niveau d’instruction. Par rapport aux filles de père/tueur salarié, les filles de père/tuteur indépendant/employeur ont deux fois plus de chance d’exercer des travaux domestiques. Egalement, il en ressort que les filles vivant dans les ménages à niveau de vie moyen et leurs homologues des ménages de niveau vie élevé ont respectivement 63% et 82% de chances en moins d’être soumises à des travaux domestiques comparées aux filles vivant dans les ménages à faible niveau de vie.

  See paper

Presented in Poster Session 1