English  ✓

Français

Recent trends in contraceptive practice in West Africa: case of Cape Verde and Guinea-Conakry†

Kadiatou Balde, Institut National de la Statistique du Cap Vert
Nadège Chouapi Kouam, Institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD)

La faible prévalence contraceptive constitue un frein pour la promotion de la santé maternelle et infantile en Afrique subsaharienne. D’importantes études ont permis de mettre en exergue les déterminants de la prévalence contraceptive. Cet article met en exergue les sources de changement intervenu dans la pratique contraceptive par les femmes en Guinée et au Cap Vert à l’aide d’une analyse de décomposition. La recherche utilise les données des enquêtes démographiques et de santé du Cap Vert (1998 et 2005) et de la Guinée (1999 et 2005). Les résultats révèlent que les changements résultent de l’impact des politiques mises en place en matière de pratique contraceptive dans les deux pays. L’effet du changement lié à la composition sociale des femmes en âge de procréer est faible.

  See paper

Presented in Poster Session 2