English  ✓

Français

Recent fertility increase in Algeria: rejuvenation of marriages or rise in births out of wedlock?

Zahia Ouadah-Bedidi, URMIS, Université Paris-Diderot
Jacques Vallin, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Mostapha Benzine, CNES

Alors que de la fin des années 1970 au début des années 2000, la fécondité algérienne avait baissé jusqu’à s’approcher du seuil du strict remplacement des générations, les dernières données font apparaitre une remontée du taux de fécondité totale 2,9 enfants/femme en 2010. Cette situation peut résulter soit de l’évolution de l’âge au mariage, soit des changements réels de comportements féconds tant dans le mariage qu’hors mariage. Un simple arrêt de la hausse de l’âge au premier mariage des femmes pourrait expliquer non seulement un arrêt de la baisse de la fécondité mais aussi un certain relèvement. Mais un tel changement ne pourrait avoir d’effet que sur la fécondité du moment et ne serait donc que transitoire. En revanche la reprise pourrait être plus durable si elle provenait soit d’une réelle augmentation de la fécondité des mariages, soit d’une montée de la fécondité hors mariage.

  See extended abstract

Presented in Session 108: Case studies of exceptionally low and high fertility rates and stalled transitions in Africa