English  ✓

Français

Women's education and excision practice in 2 West African countries (Burkina Faso and Mali)

Olga Tougma
Binta Diémé, IEDUB

Au Burkina tout comme au mali, l’excision est une pratique très ancienne et assez répandue. Aussi, la grande majorité des femmes interrogées dans les 2 pays étaient excisées. Il en est de même, de leurs filles malgré les actions de lutte entreprises. L’objectif de notre travail est de décrire l’évolution de l’excision dans les générations de femmes et surtout d’analyser les mécanismes qui pourraient expliquer la persistance de cette pratique. L’aspect éducation et scolarisation sera l’élément central de nos analyses puisque les espoirs de voir la fin de l’excision se fondent sur l’instruction de la population et notamment celle de la femme. Nous constatons que l’excision voit sa fréquence amoindrie en cas d’instruction secondaire ou supérieure de la mère. Toutefois, l’effet très important d’autres variables (excision de la mère et taille de la famille), s’observe à niveau d’instruction égal bien que ces variables soient elles aussi corrélées à l'éducation.

  See paper

Presented in Session 112: Socio-cultural practices and reproductive health