English  ✓

Français

The reintegration of return North African migrants, between disillusionment and success. Micro econometric analysis of determinants integration (WITHDRAWN)

Amine Chamkhi, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
Aomar Ibourk, Université Cadi Ayad

Le retour peut être considéré comme l’aboutissement d’objectifs (partiels ou intégraux) référencés au moment de la migration. Ces objectifs ne sont pas figés dans le temps, ils peuvent évoluer voir s’opposer aux finalités instaurées au moment du départ ou pendant la période de séjour. La contrebalance de ces objectifs peut altérer le processus en le retardant (mythe du retour) ou au contraire en l’accélérant (échec migratoire). Le retour peut exercer un double effet, d'abord sur les économies des pays émergents en inversant le processus de circulation du capital humain vers les pays d'origine et bénéficier du rendement des expériences acquises à l'étranger. Ensuite, a soulager les tensions sociales engendrées par le supposé afflux massif des migrants. Le papier tente sous un angle postmigratoire, de déterminer les difficultés de réinsertion économiques et sociales entravant le processus d'installation dans la société d'origine. L'objectif est d'essayer de relever le risque de reemigration.

  See paper

Presented in Session 41: Migration flows: new destinations and return migrations