English  ✓

Français

Residential mobility and socio-demographic and space reconstruction of the city of Algiers, recent trends

Lila Chabane, Centre de Recherche en Economie Appliquée pour le Développement (CREAD )

La ville d’Alger fait face à un phénomène de diminution des densités dans les espaces centraux, phénomène qu’on inscrit dans une phase avancée de l’évolution d’une ville. Ainsi c’est les communes du centre qui sont touchées par la réduction des naissances et les mouvements de départ notamment depuis 1972 dans le sens d’un desserrement. La mobilité résidentielle a eu des répercussions socio-spatiales très significatives, des contrastes sociaux apparaissent entre des communes centrales plus aérées, plus équipés ayant une faible fécondité et un niveau d’instruction bien meilleur et des communes périphériques plus jeunes sous équipées où les catégories sociales modestes sont beaucoup plus présentes. En l’absence de toute stratégie d’Aménagement du Territoire qui dans le cas des villes aurait dû réguler les flux de populations, l’urbanisation se poursuit de manière anarchique. Notre recherche se base sur l’analyse statistique des résultats du RGPH et les représentations cartographiques des différents phénomènes liés à la mobilité résidentielle.

  See paper

Presented in Session 85: Migration and urbanization