English  ✓

Français

Backup and development of African census data: five years after the Quebec Declaration

Richard Marcoux, Université de Laval
Mamadou Kani Konaté, Centre d’Etudes et de Recherche sur la Population pour le Développement (CERPOD)

Réunis à Québec en 2007, dans le cadre des 7e Journées Scientifiques du Réseau Démographie de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), plus d'une centaine de chercheurs provenant d'une vingtaine de pays différents, signaient la Déclaration sur la sauvegarde et la mise en valeur des recensements africains. Que s'est-il passé depuis lors? Quels sont les projets de sauvegarde qui ont pu être mis en place? La communication proposée présentera d’une part les activités menées qui ont conduit à la mise en place de deux ateliers nationaux de numérisation des questionnaires de recensement, le premier à Bamako et le second à Kinshasa. D’autre part, nous nous intéresserons à la notion de «patrimoine démographique» qui est au cœur de ce programme de sauvegarde mené par l’ODSEF. Cette notion ouvre de nouvelles perspectives concernant les informations issues des recensements tout en soulevant de nombreux défis qui débordent largement des questions d’analyse démographique.

Presented in Session 96: Ethical issues in research