English  ✓

Français

Family breaks and support for the child in the South of Madagascar: case of the city of Toliara

Frédérique Andriamaro, Université Catholique de Madagascar

La proportion d’enfants de moins de 18 ans ne vivant pas avec leurs deux parents biologiques représente environ 33,6% à Madagascar. Les ruptures familiales telles que le divorce, le décès d’un des parents, la recomposition familiale ou le confiage de l’enfant contribuent à la diversification des modèles de prise en charge de l’enfant. La province de Toliara présente un des plus faibles taux d’enfants résidant au sein d’un ménage nucléaire simple parmi les provinces de Madagascar en raison notamment d’une plus grande latitude concernant les relations sexuelles prémaritales et les naissances hors mariage. Le statut matrimonial des parents et le statut de l’enfant influencent sa prise en charge et on fait face à une grand-parentalité très active face aux chocs familiaux subis par les enfants. Nous explorons donc ici les divers schémas de circulation des enfants selon les formes de ruptures subies et la dynamique du système d’entraide familiale.

  See extended abstract

Presented in Poster Session 3