English  ✓

Français

Family transmission and acculturation of food practices of sub-Saharan migrants in France

Christine Tichit, INRA - ALISS et Institut National d'Études Démographiques (INED)

Les pratiques alimentaires sont révélatrices d’un système de valeur. Face au modèle dominant du pays d’accueil, les migrants arrivent avec leurs propres normes et aspirations alimentaires, tout en devant s’adapter à diverses contraintes de cohabitation, de budget, d’équipement, de temps ou encore d’approvisionnement... Dans ce contexte, comment s’articulent les différents modèles alimentaires? Nous questionnons ici la transmission familiale des normes du groupe d’origine face à l’appropriation des normes et rituels du pays d’accueil en situation de migration. Cette question s’inscrit dans la problématique de l’acculturation, jusqu’à maintenant peu étudiée sous l’angle de l’alimentation. Nous présentons ici les premiers résultats d’une recherche s’appuyant sur des données quantitatives (Cohorte SIRS --Santé-Inégalité-Rupture Sociale-- en Ile de France) et qualitatives (Terrain en milieu scolaire sur le repas familial vu par les enfants). L’articulation de ces sources permet d’appréhender l’acculturation à une échelle intergénérationnelle pour les migrants qui (re)constituent leur famille en France.

  See paper

Presented in Session 118: Migration and adaptation of migrants