English  ✓

Français

Quitting the "celibatorium": informal relations, free union and first marriage in Ouagadougou

Anne-Emmanuèle Calvès, Université de Montréal
Afiwa N'bouke, Université de Montréal

A Ouagadougou, comme dans d’autres villes africaines, les jeunes célibataires entretiennent aujourd’hui des relations sexuelles multiples qui s’inscrivent dans des logiques diverses. Si le mariage demeure un but à atteindre, surtout pour les jeunes femmes, toutes les relations ne sont pas perçues comme des préalables au mariage officiel. L’objectif de l’étude est d’analyser le processus d’officialisation de ces relations et plus précisément leur transition éventuelle vers l’union libre ou le mariage. Pour ce faire, nous nous appuierons sur des données biographiques originales, et notamment des itinéraires « amoureux » détaillés, collectées récemment auprès de 2036 jeunes hommes et jeunes femmes résidant à Ouagadougou. Nous mobiliserons des modèles multinomiaux en temps discret pour analyser, chez les hommes et les femmes séparément, l’effet des caractéristiques du répondant, du partenaire et de la relation sur la probabilité qu’une relation aboutisse à un mariage formel, une union libre ou ne résulte dans aucune union.

  See extended abstract

Presented in Session 8: Trends and determinants in union formation