English  ✓

Français

Extent of sexual violence in the Democratic Republic of the Congo: analysis from the data reported by the field players†

Antoine Banza-Nsungu, United Nations Population Fund (UNFPA)
Ngoy Kishimba, United Nations Population Fund (UNFPA)
Richard Dackam-Ngatchou, United Nations Population Fund (UNFPA)

S’appuyant sur 15.457 cas de violences sexuelles rapportés en 2010 sur l’ensemble du territoire congolais (RDC) par les acteurs de terrain, l’étude met en évidence les dimensions structurelle (contexte de paix) et conjoncturelle (contexte de conflits armés) des violences sexuelles, à travers les inégalités sociales et les disparités spatiales du phénomène en fonction des caractéristiques sociodémographiques des survivant(e)s, du profil des présumés auteurs et des services offerts aux survivant(e)s par les acteurs. L’analyse des cas rapportés au 1er semestre 2011 dans la partie Est du pays (affectée par les conflits armés) conforte le comportement différentiel du phénomène, selon qu’il se manifeste dans la province du Sud-Kivu (conditions sécuritaires volatiles, 1.339 cas de violences sexuelles rapportés) ou le district de l’Ituri (Province orientale, accalmie relative, 1.179 cas rapportés). On en déduit la nécessité de prendre en compte les dimensions structurelle et conjoncturelle des violences sexuelles dans la recherche de leurs déterminants.

  See paper

Presented in Session 121: Structural violence